Ostéochondrose lombaire - symptômes, causes et traitement

Douleur au dos ou au bas du dos - les plaintes les plus fréquentes des patients en médecine générale. Ils occupent la deuxième place (après les maladies respiratoires) en termes de fréquence des demandes de soins médicaux. Un grand nombre de maladies sont douloureuses. Mais la cause la plus fréquente est l'ostéochondrose lombaire, dont nous allons examiner les symptômes et le traitement dans cet article.

Plus récemment, la médecine a considéré cette affection comme une modification de la colonne vertébrale liée à l’âge, associée au processus naturel de vieillissement du corps humain.

L’ostéochondrose lombaire est aujourd’hui considérée comme une maladie assez grave qui touche les personnes de tous âges. Actuellement, l'incidence a une forte tendance au rajeunissement, la maladie étant de plus en plus souvent diagnostiquée chez les personnes de moins de 30 ans.

Les causes

La cause du développement de l’ostéochondrose lombaire n’a pas encore été établie. Mais face à cette pathologie, il est souvent possible de déterminer qui est le plus susceptible à la maladie, est à risque.

Facteurs prédisposants:

  1. Mode de vie passif. Cela inclut les personnes principalement sédentaires. En position assise, les muscles du corset se détendent, ce qui augmente la charge sur la colonne lombaire.
  2. Les troubles métaboliques hormonaux et les maladies endocriniennes peuvent nuire au métabolisme dans les tissus de la colonne vertébrale et contribuer au développement de l'ostéochondrose.
  3. Diverses anomalies congénitales et acquises dans la structure du système musculo-squelettique - courbure des jambes et de la colonne vertébrale, pieds plats.
  4. La présence de charges physiques permanentes importantes sur la colonne vertébrale, en particulier le soulèvement d'objets lourds. Dans ce cas, nous pouvons parler de maladie professionnelle dans des catégories telles que les athlètes d'haltérophilie et les personnes dont les tâches professionnelles sont associées à l'élévation constante d'objets lourds.
  5. Régime alimentaire quotidien et quotidien malsain, stress régulier, manque de temps de sommeil, altération des processus métaboliques.

Les éléments ci-dessus sont les facteurs les plus communs qui créent les conditions préalables au développement de la maladie.

Degrés d'ostéochondrose lombaire

Les manifestations de la maladie dépendent du degré de pathologie. Il y a quatre degrés d'ostéochondrose:

  1. Période de changement et de mouvement du noyau gélatineux à l'intérieur du disque. Il existe des douleurs dues à l'irritation des terminaisons nerveuses de l'anneau fibreux et des ligaments longitudinaux. Le patient ressent une gêne locale dans la partie de la colonne vertébrale où le disque affecté est: douleur aiguë ou mal de dos (lumbago), douleur sourde de nature permanente (lumbodynie).
  2. La période de destruction de l'anneau fibreux du disque. Il se caractérise par l'apparition d'une instabilité et une augmentation de la mobilité des vertèbres, ce qui provoque une tension musculaire prolongée et persistante. Le patient ressent des symptômes tels que fatigue constante des muscles du bas du dos, inconfort,
  3. La période de rupture de l'anneau fibreux et la libération de la substance du noyau gélatineux vont au-delà de ses limites avec la formation d'une hernie discale. Les syndromes de racines observés, associés à la compression des racines nerveuses, ont laissé tomber des fragments.
  4. La colonne vertébrale est gravement déformée. La fonction motrice humaine est difficile. Le principal problème à résoudre est le handicap du patient. Cependant, il faut souligner qu’à ce stade de la maladie, la douleur est pratiquement absente. Mais ce n'est pas un signal pour suspendre la maladie, bien au contraire.
  5. Il y a une croissance pathologique du tissu osseux, qui aggrave encore la maladie.

La manière de traiter l'ostéochondrose de la colonne lombaire dépend directement de l'étendue de la lésion. Pour ce faire, elle utilise des méthodes d'influence médicales, non médicamenteuses et chirurgicales.

Symptômes de l'ostéochondrose de la colonne lombaire

En cas d'ostéochondrose de la colonne lombaire, le symptôme principal est la douleur. La nature de la douleur, le lieu de l'apparition et le sens de la propagation dépendent des récepteurs irrités, c'est-à-dire de l'ampleur des modifications du disque et des tissus environnants, d'une saillie ou déjà d'une hernie, du sens de formation de la saillie, etc.

Nous énumérons les principaux symptômes de l'ostéochondrose lombaire:

  1. Douleur dans la colonne lombaire, caractère gémissant, aggravée par des mouvements brusques, un changement de position du corps, un long séjour dans une position. La réduction de la douleur se produit lorsque vous prenez une position horizontale;
  2. Avec la douleur dans la colonne lombaire, l'ostéochondrose peut donner une sensation de faiblesse au niveau du bas du torse et des jambes, ainsi qu'une perte des réflexes tendineux des membres inférieurs.
  3. La courbure de la colonne lombaire est souvent observée. Selon l'endroit où la courbure est observée, on distingue une scoliose (courbure de la colonne vertébrale à droite ou à gauche), une lordose (courbure en avant) et une cyphose (lissage de la flexion lombaire);
  4. Dans le cas où l'ostéochondrose provoque un clampage et un dysfonctionnement de la moelle épinière, le patient peut avoir des urines et des selles non contrôlées.

Caractéristiques supplémentaires:

  • froid de la peau et engourdissement dans la région lombaire, les fesses;
  • peau sèche, peeling, bleue sur le bas du dos et les fesses;
  • violation de la transpiration dans la région des fesses;
  • violation de la miction;
  • dysfonction érectile.

Ces symptômes indiquent l'apparition de la maladie et nécessitent une intervention médicale. Le traitement de l'ostéochondrose peut être effectué à domicile ou à domicile.

Diagnostics

Le diagnostic de l'ostéochondrose implique l'utilisation de diverses méthodes, principalement la palpation de la colonne lombaire. Pour confirmer le diagnostic, le patient est envoyé pour examen à l'aide d'un équipement de diagnostic.

  1. La radiographie aide à évaluer l'état de la colonne vertébrale et de chaque vertèbre séparément. L'intégrité des disques intervertébraux et du canal rachidien est également évaluée indirectement.
  2. La tomographie détermine le degré d'endommagement des terminaisons nerveuses et de la muqueuse de la moelle épinière. Et aussi évaluer l'état des disques intervertébraux.
  3. IRM - utilisé pour le diagnostic final.

Un diagnostic correct aidera à comprendre comment traiter l'ostéochondrose lombaire et quels médicaments et quelles procédures seront nécessaires à cet effet.

Des complications

L'ostéochondrose de la colonne lombaire peut provoquer des saillies et des hernies en raison de charges importantes sur cette partie de la colonne vertébrale. Ce sont ces complications qui se développent très rapidement, il est donc très important de les traiter rapidement.

En outre, l'ostéochondrose peut être compliquée par:

  • inflammation du nerf sciatique;
  • spondylarthrose;
  • Hernie de Schmorl;
  • ostéophytose, spondylose;
  • sténose de la colonne vertébrale avec compression et altération de l'activité de la moelle épinière;
  • compression de la "queue de cheval" avec un trouble du fonctionnement des organes pelviens;
  • en boitant;
  • parésie des membres inférieurs.

Prévenir la progression des complications est possible avec un diagnostic rapide et un traitement complexe.

Traitement de l'ostéochondrose de la colonne lombaire

En cas de diagnostic d'ostéochondrose lombaire, le traitement nécessite un traitement complexe et complexe, ce qui implique:

  • exercice modéré;
  • l'utilisation de médicaments;
  • traction vertébrale;
  • thérapie manuelle;
  • physiothérapie;
  • massage

Le schéma thérapeutique de l’ostéochondrose vise à:

  • élimination du processus inflammatoire;
  • réduction de la douleur lombo-sacrée;
  • renforcement des muscles de la région lombaire, des fesses, des jambes;
  • élimination de la tension musculaire pathologique;
  • améliorer le fonctionnement des organes pelviens;
  • régulation de la circulation sanguine et des processus métaboliques dans la zone touchée;
  • rétablissement de l'amplitude normale des mouvements dans le bas du dos et sensibilité accrue des membres inférieurs.

Pour l'intervention chirurgicale recourir seulement dans certains cas.

Traitement de la toxicomanie

Un tel traitement de l'ostéochondrose de la colonne lombaire implique la prise de comprimés, d'injections et de médicaments externes (onguents et gels). Les médicaments utilisés pour lutter contre cette maladie, soulager la douleur et arrêter les processus inflammatoires.

En fonction des manifestations, le médecin peut prescrire différentes pilules pour l'ostéochondrose du bas du dos:

  • analgésiques (analgésiques);
  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens (naklofen, diclofenac, etc.);
  • des relaxants musculaires pour soulager les spasmes musculaires dus à la douleur;
  • chondroprotecteurs, restauration du tissu cartilagineux (chondroxyde);
  • corticostéroïdes (prescrits si tous les autres traitements n'ont pas aidé);
  • préparations de vitamines.

Très souvent, dans le traitement de l'ostéochondrose, il est prescrit des pilules qui apaisent le système nerveux, ainsi que des antidépresseurs qui combattent les situations stressantes et la dépression.

Physiothérapie pour l'ostéochondrose lombaire

En règle générale, pour le traitement de l'ostéochondrose, certains médicaments ne suffisent pas. Les procédures de physiothérapie sont utilisées pour éliminer la douleur, soulager les spasmes musculaires, stimuler les processus métaboliques et réparateurs:

  • amplipulse;
  • phonophorèse;
  • courants diadynamiques;
  • darsonvalization;
  • thérapie par résonance magnétique;
  • thérapie au laser.

Le massage est prescrit lorsque le symptôme principal de la douleur est éliminé ou lors d'une rémission en pathologie chronique. Il sert à détendre les muscles tendus. Il est souvent associé à des procédures de réchauffement ou à un sauna. Cela aidera à augmenter l'effet relaxant sur le tissu musculaire et à stimuler la circulation sanguine.

La thérapie manuelle, qui est effectuée uniquement par un spécialiste dans ce domaine de traitement, augmente la circulation sanguine de la moelle épinière, met en place les disques vertébraux déplacés.

Gymnastique thérapeutique

L'ensemble des exercices physiques utilisés dans le diagnostic de l'ostéochondrose lombaire devrait contribuer à augmenter la mobilité de la colonne lombaire.

La gymnastique médicale ne sera pas efficace si les exercices sont effectués de temps en temps. Le principe de base de la thérapie par l'exercice est la régularité. Effectuer constamment une série d'exercices spécifiques aidera à éliminer les processus destructeurs des articulations intervertébrales.

Intervention chirurgicale

Habituellement, le médecin ne prescrit une intervention chirurgicale que lorsque de graves complications se développent. Par exemple, hernie intervertébrale. Le type d'intervention chirurgicale le plus courant est l'ablation d'un disque endommagé (discectomie).

Cette opération est considérée comme la méthode la plus productive dans ce cas, mais en même temps, elle n'est prescrite que si les autres méthodes de traitement ne donnent pas de résultats dans les six mois. De plus, la méthode de traitement microchirurgical et endoscopique de la colonne vertébrale est courante.

Loading...

Laissez Vos Commentaires